1 - Exemples de micro-projets DLI / Impact'Ville

A télécharger:
les fiches
Micro-projets

programme_impact_ville_fiches_micro-projets.doc

Télécharger le fichier


 Quand il y a décrochage scolaire

CLUBS D'APPUI SCOLAIRE
Des bénévoles aident les enfants dans leurs devoirs scolaires. Ça peut être aussi des Clubs d'anglais, des Clubs d'informatique, des clubs des Papys et Mamys (découverte des métiers), des bibliothèques pour enfants...

Quand il y a demande sur la famille et la parentalité
ATELIERS FAMILLES
Animés par des bénévoles, professionnels ou non : des groupes de Paroles Parents, des ateliers Parents / Enfants autour du jeu ou autour des arts plastiques, des ludothèques, des ateliers Couples, des ateliers Mamans solidaires...
Quand il y a solitude et manque de lien social...
CAFÉS  SOLIDAIRES / REPAS QUARTIER
. Les cafés (éviter la restauration, très règlementée), lieux de rencontre et d'accueil et où on peut organiser des ateliers créatifs, des jeux de société, des soirées débats...
. Les repas de quartier, où chacun rencontre ses voisins...
Quand il y a manque d'entraide
et de solidarité
CLUBS SERVICES
Des Clubs de bricolage et d'entraide,
des Repair Cafés, un Réseau d'échanges de services, des Clubs d'assistance ménagère...

Quand il y a manque d'accueil et d'intégration

ATELIERS DÉCOUVERTE
Des Ateliers couture, des Ateliers cuisine du monde, des Ateliers de discussions et de découverte du français et de la culture ...

Quand il y a maladie
et indifférence
VISITEURS DE MALADES
Des bénévoles s'impliquent dans des Groupes d'accompagnement
des malades du quartier, pour rendre visite aux malades isolés

2. Nos conseils pour les micro-projets

  • Éviter les micro-projets de proximité lancés par votre asso seule, faciliter plutôt des micro-projets lancés par tout le quartier emmené par le Comité de pilotage (on parle de dynamique ascendante - ce qui est voulu dans le cas d'un programme DLI / Impact'Ville).
    • Choisir des micro-projets tournés non vers l'assistanat, mais vers le développement des habitants, par la formation et l'utilisation de leurs propres ressources ; ces projets doivent répondre aux besoins du quartier, et inclure de manière participative les habitants du quartier, ainsi que les membres de votre association
  • Les micro-projets ne sont mis en œuvre qu'après une formation appropriée des bénéficiaires de ces projets, qui s'y s'engagent bénévolement et y participent financièrement. S'il y a besoin de financement, ce financement sera de préférence local et basé sur la participation des habitants eux-mêmes
  • La plupart des micro-projets demandent peu de financement et les locaux nécessaires pour ces projets sont souvent prêtés par les collectivités locales ou les les bailleurs sociaux, mais ces projets demandent beaucoup de temps de la part des bénévoles
  • Si vos projets ont été lancés par votre asso seule, il est possible d'adapter vos actions pour les rendre plus participatives et plus tournées vers le développement : par exemple en ajoutant pour les bénéficiaires d'une banque alimentaire des formations sur "l'économie ménagère", "le surendettement", "la parentalité" ...etc, et en leur demandant d'être des relais d'information autour d'eux : ils deviennent ainsi des "bénévoles DLI/Impact'Ville". Grâce à eux, des familles vont être impactées et transformées, et devenir elles-mêmes des agents de changement dans leur voisinage.